L'obésité c'est quoi ?

L'obésité une maladie

Selon la Haute Autorité de Santé (HAS)  et l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), l’obésité est une maladie chronique qui se caractérise par une accumulation anormale et excessive de graisse. Le tissu adipeux en excès favorise le développement de nombreuses pathologies.

Les maladies associées à l’obésité, sont appelées ; les comorbidités de l’obésité. Les comorbidités sont notamment les maladies cardio-vasculaires (ex : hypertension artérielle), le syndrome d’apnées hypopnées obstructives du sommeil et autres troubles respiratoires sévères, les désordres métaboliques sévères, en particulier le diabète de type 2, les maladies ostéo-articulaires invalidantes et les stéatohépatites non alcoolique (HAS, Janvier 2009). Les comorbidités citées ne sont pas exhaustives. L’obésité à également des causes et conséquences psychologiques et psychiatriques en favorisant notamment la dépression. 

L’obésité est une maladie qui dure et évolue dans le temps. Il n’existe pas de moyen de guérir de l’obésité, c’est donc une pathologie que l’on traite tout au long de la vie du patient. Une obésité non traitée réduit en moyenne de dix ans l’espérance de vie de la personne atteinte.

Une maladie multifactorielle

La cause précise de l’obésité est inconnue. A l’heure actuelle, l’obésité est décrite comme une maladie d’origine multifactorielle. Les facteurs favorisant l’obésité sont, génétiques, environnementaux, neurocomportementaux, endocriniens et immunologiques.

Des gènes favorisant l’apparition de l’obésité ont été identifiés, certifiant l’hypothèse que des individus seraient plus enclins à développer une obésité que d’autre. Ainsi, à apport calorique équivalent, deux individus ne vont pas développer la même quantité de tissu gras. 

L’obésité à également pour cause et conséquence un dérèglement endocrinien (ensemble des organes qui possèdent une fonction de sécrétion d’hormone).  Les sentiments de faim et de satiété sont régulés par le système endocrinien. Lors de la prise alimentaire, les cellules adipeuses, qui composent le tissu adipeux, sécrètent l’hormone de satiété, la leptine. La leptine va agir au niveau de l’hypothalamus (région du cerveau) pour activer le sentiment de satiété. La faim est contrôlée par une hormone appelée la ghréline, elle est sécrétée par les cellules de l’estomac. Chez les personnes atteintes d’obésité on observe un disfonctionnement de l’action de la leptine et de la ghréline. La personne malade est dans une situation pathologique où elle éprouve de manière constante un sentiment de faim et une absence de sentiment de satiété. La raison de ces disfonctionnements métaboliques est inconnue.  Il y a donc de nombreux facteurs propres à l’organisme qui restent encore à identifier et à comprendre.

Facteurs environnementaux 

Ils existent également des facteurs environnementaux. Contrairement aux facteurs liés à l’organisme, les facteurs environnementaux sont bien connus. Ils sont les suivant : une activité physique trop faible, une alimentation trop riche et une cause psychologique liée au stress et/ou à la dépression. Les facteurs justes cités sont ceux pris en compte dans le traitement de l’obésité. Leurs corrections montrent une influence positive sur l'évolution de l’obésité mais ils ne sont certainement pas l'unique réponse à apporter à l’épidémie d’obésité.  

Commentaires (2)

Domi20
  • 1. Domi20 | 14/05/2017
Test
Jacqueline
  • 2. Jacqueline | 17/02/2017
Test
Vous devez être connecté pour poster un commentaire
×